• Le Père Noël n'existe pas? Même pas vrai, d'abord!

     

    Le Père Noël n'existe pas? Même pas vrai, d'abord!

     

    Je pense que dans l’absolu, je suis quelqu’un d’assez compréhensif et empathique

    (et non empâtée, quoique), mais il y a une chose que je n’arrive pas à

    comprendre, ce sont les parents qui pensent tellement que le Père Noël,

    c’est le Mal/un gros Mensonge éhonté, qu’ils disent  à leur enfant (qui n’a rien

    demandé en général) :  « Le Père Noël n’existe pas ».

    Vlan! Dans tes dents d’enfant de 2 ans.(elles sont de lait, tu t’en remettras) et ensuite,

    tant pis si à l’école, tu es le seul de la petite section de maternelle à trouver les fêtes

    pourries et à être perturbé par ce Père Noël.

     

    Je suis désolée, mais ça, je ne comprends pas.

    Je comprends évidemment  le principe : "ne pas mentir à l'enfant".

     Mais sous ce pieu principe, ceux-là même sont-ils bien certains qu’ils disent TOUJOURS la vérité (que ça soit à son enfant ou à quiconque) ? Oui ?

     

    Donc, quand le patron demande : « Bonjour, ça va ? » Qu’on est au 36ème dessous, qu’on n’a pas dormi de la nuit et qu’on répond « Bonjour, très bien et vous ? », c’est la vérité ?

    Quand grand-mamy demande : « Tu as vu le pull (avec une tête de renne) que j’ai tricoté pour toi, chouette non ? » et que tu réponds « Merci beaucoup, chouette, oui» , c’est la vérité ?

    Dire à son enfant que les vaccins ça ne fait pas mal, que les médicaments c’est bon (même si ça a un goût de choux bruxelles à l’orange), que l’école c’est trop fun, c’est la vérité ?

    Les exemples de petits mensonges foisonnent si on les cherche…

     

    Le Père Noël n'existe pas? Même pas vrai, d'abord!2

     

     

    On vit dans une société où les petits mensonges qui n’en sont pas vraiment (ou en tout

    cas qui n’entraînent pas de graves conséquences) sont monnaie-courante (le terme

    « White lie » en anglais est très approprié et encore plus pour Noël > « Mensonge

    Blanc »).

     

    Le Père Noël n'existe pas? Même pas vrai, d'abord!

     

    Le Père Noël est un mythe fédérateur, j’ai envie de dire peu importe les croyances de

    chacun: croire en quelque chose donne du bonheur, de l’espoir, des rêves (d’ailleurs les

    adultes ont leur propre besoin fédérateur quand ils sont unis pour une équipe de sport

    ou pour une cause, leur religion ou autre n'entre pas en ligne de compte car ça n'a rien

    à voir avec le fromage - et oui, je sais qu'il y a l'histoire de la crèche tout ça mais rien

    n'empêche de faire ce qu'on veut de l'histoire du Père Noël, puisqu'il n'existe pas, il ne

    sera pas vexé).

     

    Le Père Noël n'existe pas? Même pas vrai, d'abord!

     

     

    Bien sûr, on ne peut pas forcer un enfant à croire au Père Noël (si cela lui fait peur, qu’il

    trouve ça trop bizarre,etc) mais on peut le laisser libre d’y croire ou pas car ça se voit

    assez rapidement si son enfant aime ou pas le Père Noël et ce qui va avec.

     

     Dès 2 ans, le mien a su me dire qu’il trouvait ça « chouette » (sacré Oui-Oui) et

    maintenant, je le laisse me parler du Père Noël , du traîneau et des rennes à son envie.

    Quand il me demande « Il passe par la cheminée le Père Noël ? » (sachant qu’on n’a pas

    de cheminée) je lui réponds juste « T’inquiétes pas il trouve une solution » et lui me

    répond « Il passe par là. » (en me montrant une case du meuble TV). Et bien soit , s’il le

    dit, c’est ainsi!

    Et le lendemain, cette même case, servira de four pour son gâteau (fictif) et le

    surlendemain, de garage pour ses voitures…

    J’adore voir son esprit aller ainsi dans tous les sens, je chéris trop son enfance pour avoir

    envie de lui en ôter rien qu'une partie.

     

    Le Père Noël n'existe pas? Même pas vrai, d'abord!

     

     

     

    Laissons les enfants être des enfants, profitons des choses comme elles viennent, les

    principes peuvent s’inculquer à bien d’autres moments …

     

    Libérez l’esprit de Noël, libérez le Père Noël et les principes ça sera pour un autre jour!

     Nom d'un père noël!

    Le Père Noël n'existe pas? Même pas vrai, d'abord!

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 16 Décembre 2013 à 13:35
    Ragnagna

    Je vais très clairement faire partie des parents (fin si ça m'arrive) qui ne feront pas croire au Père Noël à leurs enfants.

    Cela car je n'y ai JAMAIS cru et mes parents ne m'y ont JAMAIS fait croire, et ça ne m'a ni traumatisée ni posé problème étant gamine. C'était même pas un sujet pour moi, j'ai jamais couru derrière mes petits camarades pour leur chanter que le Père Noël n'existait pas, ou alors eu l'impression de détenir un savoir qui leur était inconnu et me rendait supérieur ou savante. C'était vraiment un non-sujet total, c'était un truc sympa pour décorer, pour mettre l'ambiance, comme la galette des Rois.

    Pour moi Noël c'est la bûche de Noël fait maison avec ma maman où j'avais droit de manger les bords avant tout le monde, la famille ensemble, un super jour avec pleiiiin de cadeaux comme jamais dans l'année (mais des cadeaux que nous demandions à nos parents, qui acceptaient pour certains et qu'ils ramenaient des magasins, mais c'est quand même super chouette) !

    Cela ne m'a pas empêché par ailleurs d'avoir de l'imagination et d'être fantasque. J'ai erré dans les forêts bretonnes à la recherche des korrigans et de fées, j'ai dévoré (je dévore) les livres de fantasy, etc.

    Si je ne vois pas l'intérêt de faire croire au Père Noël car c'est pas dans ma culture, je respecte le choix des parents par rapport à leurs enfants. Sauf que chaque année Noël avec mes neveux est une période tendue qui me stresse car j'ai déjà gaffé pas mal de fois sur le Père Noël, par exemple en mettant un petit mot affectueux sur un cadeau et en signant (heureusement le Chti est fortiche pour inventer des excuses pour les enfants).

    Donc je n'y ferais pas croire mes enfants car je ne saurais jamais tenir le morceau. Je préfère leur dire que Noël c'est la famille et l'amour :)

    2
    Lundi 16 Décembre 2013 à 14:49

    @Ragnagna: J'apprécie ton explication claire,précise et dénuée de jugement sur le Père Noël

    Chez nous, j'essaie que Noël soit un peu tout(moments de fête, d'amour et de partage), ça n'est pas QUE le Père Noël mais depuis qu'il l'a vu, il adore le personnage, donc je me voyais mal l'empêcher de l'aimer s'il le veut...Je n'aime pas les extrêmismes en tout genre donc je ne peux pas dire "il faut ABSOLUMENT faire croire au Père Noël" mais pas non plus "il faut ABSOLUMENT dire aux enfants que ça n'existe pas"...je pense que les enfants en bas-âge n'ont un peu que faire de ces considérations et vivent les choses à l'instant T et parfois, on pense trop en adulte et pas assez en enfant (je trouve).

    Bref, donc croire ou non Père Noël je pense que cela devrait être un choix de l'enfant et non pas des parents et ça réglerait bien des choses...

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Agnès
    Jeudi 13 Février 2014 à 17:18

    Chez moi non plus on n'y croyait pas, on savait que c'étaient nos proches qui nous offraient des cadeaux, mais c'était toujours des surprises : pas de liste au père Noël, donc pas de déception si les demandes ne sont pas remplies. Parce que c'est peut-être un peu ça le problème de certains,comment expliquer aux enfants que le PN qui fabrique les cadeaux ne peut pas offrir ce jouet à 300€ qu'il nous demande parce que Papa et Maman ne sont pas assez payés ? Comment expliquer que le gros bonhomme offre plus aux riches qu'aux pauvres ? Mais il faut trouver un juste milieu entre le "il n'existe pas" un peu sec, alors que l'enfant peut avoir envie de croire à cette magie, et les parents qui en font tellement trop que la révélation à 8 ans les traumatise pour de bon.


     

    4
    Jeudi 13 Février 2014 à 17:49

    @Agnès: Chez nous non plus pas de listes. Ce sont des surprises. Il n'est pas "overgâté" et il sait que l'on peut se faire des cadeaux sans le Père Noël (il a fait des cadeaux pour ses papys mamys). En fait, plus que la croyance ou non amenées par les parents, ce sont plutôt ceux qui empêchent leurs enfants qui ont envie d'y croire qui m'énervent un peu :-) Car je pense que sans les "forcer" ils peuvent avoir envie eux mêmes d'y croire un temps puis passer à autre chose sans "traumatisme". (je pense que ce fut mon cas car je ne me rappelle pas du tout d'un traumatisme père noel).

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :